Accueil > Actualités > Actualités > L’industrie du recyclage peut participer au « redressement productif »

L’industrie du recyclage peut participer au « redressement productif »

par Ducis formation, le 15/10/2012, dans Actualités
L’industrie du recyclage peut participer au « redressement productif »

Dans un article récent de l’Usine Nouvelle, les filières vertes sont présentées comme « un terreau intéressant pour amorcer le tant attendu redressement productif ». Les déchets des uns pouvant devenir les matières premières des autres.

Sur le papier tout est réuni pour profiter de la transition énergétique et écologique engagée dans notre pays et organiser des filières industrielles compétitives et créatrices d’emploi.

Ce qui est particulièrement vrai pour l’industrie du recyclage.

Pourtant, la question des matières premières et des déchets industriels devient préoccupante. Nos ressources se limitent chaque jour un peu plus. Il y a déjà des tensions sur les approvisionnement pour certaines matières premières, ce qui pourrait entrainer la mise en péril de nombreuses activités industrielles.

Selon l’Usine Nouvelle « L’Union européenne juge « critique » l’accessibilité à quatorze matières premières minérales (notamment le béryllium, le cobalt, l’indium, le magnésium, les terres rares et le tungstène) dont la demande pourrait tripler d’ici 2030…Alors que l’épuisement de certaines ressources stratégiques est d’ores et déjà programmé : 2025 pour le zinc, 2030 pour le plomb, 2040 pour le cuivre » .

Dans ce contexte, on comprend pourquoi le recyclage et la valorisation des déchets sont stratégiques pour notre économie.

Le marché du recyclage est largement soutenu par les règlementations européennes, et  en particulier par la directive-cadre relative au déchets qui est le texte de référence au sein de l’UE.  Directive qui fixe pour 2020 des objectifs ambitieux de recyclage des déchets. 

Malgré ce contexte réglementaire favorable, beaucoup d’efforts restent à faire pour la valorisation des déchets industriels. La France n’est encore classée qu’au 10ème rang européen par la Commission européenne en matière de gestion des déchets

Un moyen de créer une véritable industrie du recyclage est de travailler à l’organisation d’un économie circulaire par laquelle les déchets des uns peuvent devenir les matières premières des autres au sein ou entre les filières industrielles. Cette solution passe aussi par des progrès « en matière d’éco-conception pour favoriser la recyclabilité même des produits, et des d’incitations fortes à utiliser des matériaux recyclés localement dans les processus industriels ».

A lire : L’Usine Nouvelle « L’économie circulaire levier de la compétitivité industrielle »